dimanche 31 juillet 2011

L'été en décalé- Bonifacio et Berlin


Le port de Bonifacio

Dans le U-Bahn de Berlin ( Une berlinoise, Lu(cia) et Maria)

C'est un été sans vacances. Un été un peu pourri qui passe vite parce qu'août commence demain, déjà. Mon dernier bain de mer remonte à l'escapade nuptiale en corse fin juin (dont j'ai parlé dans un précédent billet, illustré par des photos bretonnes. C'est bon, j'ai développé la pellicule de Bonifacio- terminée à Berlin. Mais juste quelques clichés, les autres sur la prochaine). Depuis, j'ai acheté un maillot de bain Madras, blanc à pois très joli, qui devra patienter jusqu'à mon prochain week-end chez Lou et la mer.

J'ai aussi un peu erré à Berlin autour du 14 juillet (enfin, surtout le 15 je crois). C'est une ville dans laquelle il fait très bon vagabonder. Elle offre de charmants cafés où se reposer et lire au chaud, parce qu'il y faisait très froid, surtout le 15. Ce jour-là, j'ai passé quelques heures au Meli Melo Cafe à Kreuzberg. J'y ai goûté un gâteau aux groseilles que j'ai adoré, je crois que je sais pour toujours ce que sont des Johannisbeeren à présent. J'y étais tellement bien que j'ai enchaîné avec une Tomatensuppe, tout aussi réjouissante (tout est permis à Berlin).

Cet été, je vais voir aussi beaucoup de films au cinéma, ces films français que beaucoup détestent, il ne s'y passe rien selon eux, mais moi, j'adore. Mon préféré est Un amour de jeunesse de Mia Hansen-Love qu'il me tarde d'aller revoir. Ce film m' a bouleversée (un critique du Masque a dit "essoré", c'est pas mal non plus mais je ne veux pas le plagier). Le voyage d'études à Berlin et au Danemark m'a transportée avec cette troupe d'étudiants (et leur professeur). J'ai envie de mer du Nord et de petites cabanes de plage à rayures.

9 commentaires:

patoumi a dit…

J'aime par-dessus relire sur le blog ce que je sais déjà, c'est un délicieux décalage que je veux préserver!
(journée horrible de travail - suis épuisée)

PS: la photo berlinoise est super!

Cléo a dit…

Moi aussi, j'adore avoir un deuxième récit sur Poppies, c'est tout à fait réjouissant! Il fait si beau ce matin, j'espère que les KJacques sont de sortie (et les collants au fond d'un tiroir)

patoumi a dit…

Je mène une vie monacale entre l'hôpital et le bureau à la maison, les K Jacques se font discrètes!
(et en plus, on a très vite fini la fournée de shorbreads au choco d'Isabelle Boinot)

Chris a dit…

Je me reconnais bien là...voir l'été les films français que tout le monde déteste ; je viens de voir à l'instant la Belle personne, toute seule pour ne pas avoir d'opinion négative à réfuter. J'ai adoré. C'est bien aussi les étés sans vacances.

Cléo a dit…

Patoumi : Nous avons reçu les clés hier! Il y a une petite gazinière dans la cuisine, je pense que je vais tester une fournée de petits gâteaux avant de décider si nous nous en séparons ou pas!

Chris : Moi aussi j'ai adoré La Belle personne, tu me donnes envie de le revoir. (Je peux difficilement ne pas aimer un Christophe Honoré avec Louis G dedans!). Pas de vacances, mais quelques longs week-ends par ci, par là, attendus avec une excitation sans cesse renouvelée. C'est comme si j'attendais les grandes vacances à chaque fois!

patoumi a dit…

Notre ancienne gazinière archi vintage faisait des gâteaux supers, bien moelleux et humides!
Tu n'oublies pas de m'envoyer des photos de l'appart, n'est-ce-pas?

Cléo a dit…

Je n'oublie pas, promis!

Agnès a dit…

j'aime beaucoup la deuxième photo. Ah Berlin. Je n'y suis jamais allée.

Cléo a dit…

Merci Agnès. Je suis sûre que tu apprécieras Berlin, une ville où il fait surtout trop froid l'été- au vu de mes expériences. (Tu reprochais à Paris d'être trop chaude ou trop froide l'été!).