dimanche 23 janvier 2011

Somewhere (Et nulle part)

Colette. Il est très fier de cette double perspective. (Il a bravé l'interdit- pas de photos chez Colette).

Il m'a dit que son chemin préféré, c'était celui de chez lui à l'Hôtel Amour. Nous nous tenons alors par la main et échangeons sur nos envies pour le petit déjeuner. Nous connaissons la carte par coeur et ce matin, j'avais très envie de goûter leurs oeufs benedict. (Parce que Somewhere.)

Nous devions être un peu tard ce dimanche parce que pour la première fois depuis notre première fois, l'hôtel était bondé. Nous ne nous étions pas imaginé cette mini-tragédie. "Et dans le jardin?" osais-je. "Nulle part." La "meneuse" de salle blonde n'a pas du tout semblé nous reconnaître. Nous sommes des habitués pourtant, non? Nous gênions même- j'eus l'impression. Nous bâtîmes vite en retraite, tout pleins du sentiment d'être chassés de ce lieu chéri.

L'harmonie dominicale s'effrita net. Notre second choix de café fut celui du dépit. Petite voix : "Un thé et des tartines". "Non, pas de tartines, c'est la formule brunch uniquement." L'autre serveur eut la même réponse. Il voulut insister pour moi, encore, et ce fut l'éclat. Tout s'écroula et je ne sus m'agripper à rien.

8 commentaires:

takyuonacruz a dit…

Pas dans Tournée ni dans un Conte de Noël, où il est devenu tout négligé, mais dans Comment je me suis disputé, quand il est normalien tout propre sur lui, ses sourcils, c'est du grand art.

Cléo a dit…

J'ai juste commencé Comment je me suis disputé...je crois que je me suis lassée parce que j'avais enchaîné avec un Rohmer et que j'avais un peu sommeil (et que cette grande gigue d'Emmanuelle Devos m'agace). Je suis à présent intriguée par ces sourcils.

takyuonacruz a dit…

Alors, l'histoire c'est: Marnie est une voleuse. Elle se fait engager dans des entreprises et part au bout de quelques semaines avec tout ce qu'il y a dans le coffre. Elle change d'apparence et elle recommence.

Alors qu'elle a dévalisé une entreprise, elle va pour se faire engager dans une autre, seulement, le patron de l'entreprise, c'est Sean Connery, et il sait qui elle est. Il décide de l'engager pour faire une expérience, d'autant plus que Marnie n'est pas seulement belle et maligne, elle a aussi un petit problème mental.

Tu veux la suite?

Cléo a dit…

Han! Moi je croyais que c'était un remake nouveau dont je n'avais pas entendu parler. Umpf!

takyuonacruz a dit…

Un remake? Bien la pièce?

Cléo a dit…

La pièce c'est jeudi. En fait, en lisant ta phrase "Et puis, ce soir, je vais voir Pas de Printemps pour Marnie, les trois quarts des critiques l'ont démonté. Chouette!", j'ai cru que tu allais au cinéma voir un nouveau film- un remake du style Psycho de Gus Van Sant ou un truc comme ça. @_@

takyuonacruz a dit…

Moi j'ai adoré Marnie. Je suis assez nulle sur Rohmer, tu me proposes de commencer par quoi de lui?

Cléo a dit…

Ma nuit chez Maud. Ce film fait partie des Six Contes Moraux alors s'il te plaît, tu peux en regarder un autre de cette série, comme La collectionneuse. Ensuite, dans Comédies et Proverbes, j'aime beaucoup Pauline à la plage et Le beau mariage (avec Sabine l'impayable). Je suis assez une inconditionnelle de Rohmer, alors, im Endeffekt, je trouve toujours un truc remarquable dans chacun de ses films.